Sylvain Lepage

 

Sylvain lepage

 

 

 

Je ne cherche pas à imiter ou à reproduire une réalité, je joue avec les matières, les couleurs les instants. Je ne sais jamais où va m’entraîner ma création. Le plus difficile est de savoir s’arrêter à temps...

Certains ont dit ; les tableaux énigmatiques de Sylvain Lepage, suscitent le mystère et jouent avec le regard du spectateur. J’aime que les visiteurs s’approprient mes toiles et construisent leurs propres histoires.

Mes outils ? Les pinceaux, couteaux, éponges, mais aussi ponceuse, papier de verre pour gratter, créer du relief, retrouver les couleurs enfouies.

Griffures, traces, éraflures marquent mes toiles de signes, d’écritures qui suscitent le mystère. A cet instant, l’art devient le prolongement de l’action.

site internet:lepagesylvain.free.fr

LEPAGE Sylvain

28 bis rue Edouard Vaillant

95 870  BEZONS

lepagesylvain@free.fr

Tel 06 85 32 49 45

MDA  L 836130 / SIRET 512 669 714 000 10

 

(article de presse)

Sylvain Lepage

Le hasard intentionnel

 

Au-delà du fond et de la forme, une œuvre d'art se doit de créer un questionnement et dans le meilleur des cas une émotion. C'est à ce niveau qu'intervient la peinture de Sylvain Lepage. Jouant sur les formes, les couleurs et les matières, l'artiste bezonnais propose une vision personnelle, intérieure, aléatoire, mélange de création abstraite et figurative qui ne laisse pas indifférent le spectateur. Pour cet autodidacte inspiré, la toile est un territoire d'expériences, sans idées préconçues mais avec pourtant une envie intuitive de triturer la matière - notamment la poudre de marbre -, et confronter les couleurs en d'exploitant divers outils : pinceaux, éponge, couteau...

Des œuvres qui sont également une recherche dynamique où le mouvement et le rythme répondent aux aplats et aux formes tracés délibérément par le peintre.

En incorporant aussi des collages, symboles juxtaposés qui révèlent un goût de la narration, Sylvain Lepage nous invite à un voyage entre introspection et audace. Sa peinture, instinctive, originale et singulière, voire mystérieuse, interpelle l'inconscient : chacun peut y projeter son propre ressenti, y raccrocher son imaginaire.

Détaché, et pourtant fortement impliqué, on a qualifié Sylvain Lepage de « peintre de l'accident ». Si l'imprévu s'invite, c'est un choix délibéré de l'artiste.

Et qui s'étonnera que le peintre soit aujourd'hui dans une phase tournée vers l'art brut, primitif ? Un nouveau champ d'exploration digne de sa personnalité et de sa sensibilité.

 

Marc Delbos, journaliste

 

 

Revenir aux adherents 2